Cette petite chapelle désormais privée a été reconstruite après la guerre, dans les années 50, à quelques mètres de l’emplacement du bâtiment d’origine qui était utilisé par la congrégation des soeurs gardes malades de Notre Dame Auxiliatrice, crée en 1845 à Montpellier et implantée à Gien en 1877 avec 6 religieuses, installées rue du Bordeau en 1879.

Cette congrégation a essaimé dans la France entière( près de chez nous : Montargis,Vierzon), en Italie, en Belgique et a comporté au début du siècle dernier près de 900 membres. Sa caractéristique étant que ces infirmières religieuses pouvaient exercer leur « métier » en ville et de nuit. Le développement des infirmières libérales a interrompu leurs missions  vers 1995.

En tant qu’exemple  elle acceuillera durant les journées du patrimoine 2022 l’exposition qui avait été consacrée en 2019  par la SHAG à la reconstruction de Gien.

A l’heure réservée sur le site ou par mail rendez-vous devant le 15, rue du Bordeau